A la source...

« Ne demande jamais ton chemin à quelqu'un qui le connait
car tu ne pourras pas t'égarer »
Rabbi Nahman de Bratslav

A la source de la Tehima

La gestuelle de la TÉHIMA s'inspire directement
du plus ancien livre de Kabbale, le Sepher Yetsirah.

Dans la poétique du Sepher Yetsirah ou livre de la création, recueil à la base de la mystique juive élaboré entre le IIIème siècle et le VIème siècle de notre ère, nous comprenons que le monde a été créé par les lettres.

Chaque lettre y est en relation avec un organe, une partie du corps et une vertèbre. C'est ainsi que le Samekh entre en vibration avec l'estomac, le Zayin avec le pied gauche et le Beth avec l'œil droit.

Chacune des lettres se situe également dans le cosmos où un astre, une constellation, une direction, un point cardinal, un sentiment, un verbe, un jour de la semaine ou un mois de l'année leur sont attribuées.

Tous ces détails, pour nous enseigner que l'entièreté de notre corps, de nos projections, de notre temps et notre espace est intégrée au Cosmos et contient toutes les graines à l'origine du projet divin de la création.

Ces relations corps et lettres sont le fruit des méditations de grands maîtres kabbalistes qui souvent pouvaient être à la fois mystiques, médecins et astronomes. La méditation hébraïque, même si peu de gens connaissent son existence, est une pratique mentionnée dès la Genèse, premier livre de la Bible.